on est pas à une bêtise près » libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

mes infos
Féminin Murmures : 105
Nous a rejoint le : 17/03/2013
Prestige : 0
Âge du perso' : 27 ans.
Alter ego : un renard roux.
Logement : appartement n°3.
Avatar : hana - dctb
Relationship : abi » la viei-...jeune surveillante.
Présentation : abi » letitrequifaitbander.
Mes rps : 1, 2, 3 et 4.
Humeur : (╯°□°)╯︵ ┻━┻

a écrit ce message le : Jeu 21 Mar - 14:37
Voir le profil de l'utilisateur
Un sifflement retentissait dans les couloirs. Il faisait sombre, et personne dans les couloirs, pas même un malheureux rat. Le bruit des talons aiguilles retentissait, les branches d'arbres battaient les fenêtres. Une lumière soudain, frappant de plein fouet le pensionnat, il faisait gris, dehors. Encore ces foutues tempêtes qu'Abigail détestait tant. La lumière qu'éclairait encore les lieux vacilla avant de mourir, plongeant les élèves et les membres du personnel encore présents dans l'obscurité. Un long silence fut brisé par des bruits de pas. Une respiration rauque et un cri percèrent le vacarme ambiant. Puis plus rien. Toujours pas de lumière. Une ampoule vers le fond de la salle tenta de s'allumer diffusant une lumière blanchâtre avant de griller. Des murmures rapprochés et des petits rires se propagèrent dans l’établissement puis moururent comme étranglés. Coupure de courant. Les éclairs étaient près, beaucoup trop près, et dus frapper sur une ligne particulière qui fut que le pensionnat, dans l'intégralité, dû se faire couper de la ville quelque temps, enfin, quelques secondes. Car oui, le courant revint de plus belle, et vous pourriez constater une boule à touffe blonde fourrée sous son bureau. Honte, mais qu'importe, Abigail possédait cette phobie depuis toute petite. Elle était située dans la salle d'études, attendant les élèves lorsque l'évènement s'était produit. Frottant sa veste noire avec sa main après s'être levée tranquillement du sol, elle se recoiffa, et prit place sur la chaise. Elle était vêtue d'un débardeur beige décoré d'un collier en argent, longeant sa poitrine légèrement découverte. Une veste en tissue noire recouvrait ses petites épaules frileuses, et portait ainsi un jean moulant noir avec comme jolie habitude, des talons hauts. Toujours élégante, comme il le fallait. Claquant ses ongles contre le bureau, elle patientait, encore. Aucun élève à l'horizon, et sortie alors sa lime à ongles. Chewing-gum en bouche, elle fit une bulle pour ensuite l'exploser lorsque la fameuse porte sobre s'enclencha.

Regard perçant, elle colla à son palet, directement à la suite, son bonbon. Sait-on jamais.

— Prenez place !

Fit-elle d'une manière à croire qu'elle avait un cheveu sur la langue, sans même percuter s'il y avait quelqu'un ou pas.




Revenir en haut Aller en bas

avatar

mes infos
Masculin Murmures : 290
Nous a rejoint le : 15/03/2013
Prestige : 2
Âge du perso' : 18
Alter ego : Loup.. blanc? °°(Loup arctique)
Logement : chambre H
Avatar : Riku (Kingdom hearts)
Relationship : Par ici pouuur Les relations de jack Alexander
Présentation : C'est par ici pour ma fiche.
Mes rps : on est pas à une bêtise près feat Abi and Amy.
Humeur : Normale, je dirais.

a écrit ce message le : Jeu 21 Mar - 18:00
Voir le profil de l'utilisateur
Mais c'était quoi cette obscurité. Pourquoi les lumières s'étaient éteintes tout d'un coup? C'était à cause de cette saleté d'orage? jack secoua la tête en reprenant ses esprits. A cause des quelques secondes d'obscurité, il ne pu voir ou il marchait et s'était cogné contre un... mur. Oui Il faisait assez sombre Pour que Jack n'y voit pas assez. Il n'était pas vraiment blessé, n'avait pas de marques visibles, mais ça a quand même fait bien mal. Et maintenant il ne sait plus ou il voulait aller. Si il se souvient bien, il se dirigeait vers la salle d'études? Pourquoi déjà? Il secoua à nouveau la tête. Peut-être que ce coup avait fait plus mal qu'il le croyait. Au moins les lumières étaient revenues. Cet orage était vraiment intimidant. Jack n'a pas de phobie concernant le tonnerre ou l'orage, mais vu la proximité de celui-ci, il était rassuré d'être à l'intérieur...

Il avait laissé tomber son sac... Ah Oui c'est vrai! Il s'en souvient maintenant. Il avait une heure de creux et c'est pour ça qu'il se dirigeait vers la salle d'études. Autant réviser, d'ailleurs il n'avait rien de mieux à faire.

Aaah... alors c'est par ou déjà?

Il réfléchit un instant, avant d’attraper son sac en se souvenant du chemin jusqu'à la salle d'études. Cet orage lui tapait sur les nerfs. Déjà parce qu'il a commencé bien tôt et qu'il l'a tiré du lit, et maintenant parce qu'il s'est pris un mur. Il se calma bien rapidement et continua de marcher dans les couloirs. Dans ces couloirs.. bien vides. Il y avait un sifflement. C'était le vent. C'était sa première heure creuse depuis qu'il est arrivé ici, il y a un mois. Il va quand même simplement réviser...

Il finit par trouver la salle. Il l'ouvrit avant d'apercevoir la surveillante.
Son regard était perçant.

— Prenez place !

Bien... Bonjour.

Il observa la salle quelques instant... elle était complétement vide. Il n'y avait que lui et cette surveillant, apparemment. Il lâcha un soupir discret et s'installa à un des nombreux bancs.. bureaux. Bref. Il regarde encore une fois brièvement la surveillante, silencieusement, avant de regarder ailleurs, sortant son cahier avec ses quelques notes. Un autre soupir lui échappa. Il allait bien s'ennuyer...




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

mes infos
Féminin Murmures : 452
Nous a rejoint le : 12/03/2013
Prestige : 0
Âge du perso' : 16 ans.
Alter ego : Une panthère des neiges nommé Mytal.
Logement : Chambre n°04.
Avatar : Touko de Pokemon.
Relationship : Relations.
Présentation : Fiche.
Mes rps :
Rp's normaux. ~
La vie nous réserve bien des surprises.
On n'est pas à une bêtise près.
Tori no uta.
Grand besoin de consolation.
Rp's évènements. ~
Œuf, œuf, petit œuf où te caches-tu ? Part 1.
Humeur : Silencieuse.

a écrit ce message le : Jeu 21 Mar - 21:26
Voir le profil de l'utilisateur


On est pas à une bêtise près
« Celui qui ne peut plus éprouver ni étonnement ni surprise, est pour ainsi dire mort : ses yeux sont éteints. »

Feat Abigail McDonald & Jack Alexander.

Je suis en train de marcher dans les couloirs quand j'ai vue les éclairs illuminaient le ciel avant d'entendre le bruit sourd de l'orage. Une violente tempête s'annonce. Je tente de regarder autre chose que la fenêtre. Mon grand frère m'a toujours dit que ce n'est pas bon de regarder ce genre de chose car on peut devenir aveugle. Personnellement, je n'ai pas envie de tester pour voir si ce qu'il dit est vrai. A cause de cet orage, il fait maintenant sombre dans tout l'établissement. Génial. C'est le genre de moment où je n'ai vraiment pas envie d'être seule. D'habitude, quand ça arrive, il y a toujours mon frère pour me rassurer, pour me dire que tout va bien, qu'il ne va rien se passer de grave du moment que je garde le parfait contrôle de moi-même. Je souffle longuement pour reprendre un peu de courage. Je me mets ensuite en route vers la salle d'étude vue que c'est là que je dois me rendre étant donner que j'ai une heure où je n'ai pas cours.

Ce n'est que quelque minutes plus tard que j'arrive enfin à destination. Je rentre dans la grande salle, je salue brièvement la surveillante qui est déjà présente. Puis, soudain, mon regard s'arrête sur le jeune garçon assis un peu plus loin. Mais c'est ... J'écarquille les yeux. Je ne pensais pas le revoir dans cet endroit. Je secoue vivement ma tête de gauche à droite pour reprendre mes esprits. Je pris place à un bureau juste à côté du sien. Je pose mes affaires, je me mets à réfléchir. J'hésite à lui parler, ça fait tellement longtemps qu'on ne sait plus vue. Je me demande même s'il m'a reconnu ou s'il se souvent de moi. Bon. Tant pis. Je vais tenter le tout pour le tout. Dans le pire des cas, je me prendrais une bonne grosse claque en pleine figure parce que ça me fera sûrement cet effet là.

« Jack ? C'est ... C'est bien toi ? »

Oui bon je sais, ce n'est pas très original comme phrase, mais je ne savais pas trop quoi lui dire d'autre. Je sais aussi que je ne suis pas là pour discuter avec lui, mais plutôt travailler. Oh et puis, après tout, ça fait des années que je n'ai plus eu la chance de pouvoir lui adresser la parole.

© Code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas

avatar

mes infos
Féminin Murmures : 105
Nous a rejoint le : 17/03/2013
Prestige : 0
Âge du perso' : 27 ans.
Alter ego : un renard roux.
Logement : appartement n°3.
Avatar : hana - dctb
Relationship : abi » la viei-...jeune surveillante.
Présentation : abi » letitrequifaitbander.
Mes rps : 1, 2, 3 et 4.
Humeur : (╯°□°)╯︵ ┻━┻

a écrit ce message le : Dim 31 Mar - 2:43
Voir le profil de l'utilisateur
Et elle était là. Les bras croisés, le regard persistant. Ses sourcils étaient froncés, à en voir sa tête, elle était visiblement frustrée. Abigail McDonald, 27 ans. Surveillante dans un établissement depuis 6 ans et des brouettes, elle était à présent là, devant deux mômes. Le plus désagréable n'était point le nombre d'élèves à surveiller, non, du tout, c'était tout autre. Un souffle vint, puis, relâchant ensuite la pression en expirant bruyamment, ouvrit les yeux en gardant une facette neutre.

— Mademoiselle, on ne dit plus bonjour, avant d'entrer ?

Il était vrai qu'elle lui avait fait signe, sauf qu'Abigail, gardant à l'esprit qu'elle était d'une humeur foudroyante comme le temps le montrait, n'avait totalement pas toléré le fait qu'elle ne le dise pas à haute voix. Un signe de tête, et puis quoi encore, ce n'était pas un gentil toutou à sa mémère, non. Elle tournait alors entre ses doigts un crayon à papier, le regard surpris par autant de maladresse. Tout de même, elle se faisait chier à surveiller ces deux clampins, et seul le premier avait eu le culot de lui adresser la parole. Faisait-elle peur ? Ou serait-ce tout simplement la fillette qui était malpolie ? Supposons. Dans tous les cas, elle n'allait pas lâcher l'affaire. Attrapant par la même occasion une feuille vierge, elle ne tarda pas à dessiner un espèce de tableau à main levé, et tapota ensuite à l'aide du bout de la mine, citant les différents prénoms qu'elle avait mémorisés dans le coin de sa tête, même si au final ils ne correspondaient à aucun des deux-là.

— Dites-moi vos noms, et aussi la raison pour laquelle vous êtes là.

On aurait cru la vieille mégère que tout le monde détestait, c'est qu'elle était lunatique, voyez-vous. Un jour, elle pourrait simplement vous parler comme une personne aimable et respectueuse, ou l'inverse.




Revenir en haut Aller en bas

avatar

mes infos
Masculin Murmures : 290
Nous a rejoint le : 15/03/2013
Prestige : 2
Âge du perso' : 18
Alter ego : Loup.. blanc? °°(Loup arctique)
Logement : chambre H
Avatar : Riku (Kingdom hearts)
Relationship : Par ici pouuur Les relations de jack Alexander
Présentation : C'est par ici pour ma fiche.
Mes rps : on est pas à une bêtise près feat Abi and Amy.
Humeur : Normale, je dirais.

a écrit ce message le : Mar 2 Avr - 23:34
Voir le profil de l'utilisateur
Jack ne faisait que réviser, s'ennuyant un peu, mais il devait bien le faire, il venait à peine de s'assoir, de sortir son cahier, il avait lu que quelques lignes, qu'il entendit la porte s'ouvrir à nouveau. tiens. Il n'était pas seul ici en fait. Il ne fit tout de même pas attention à l'arrivée de la personne, il garda le regard baissé sur son cahier, continuant de relire les quelques notes qu'il avait pris en cours. Mathématiques, langues.. tout ça. La nouvelle venue s'était posée à côté de lui. Il jeta un bref regard vers elle, ne faisant pas vraiment attention à son apparence, toujours le regard baissé sur son cahier.

Il remarqua tout de même Qu'on l'observait. Il releva le regard et.. c'était elle? Son amie d'enfance? Non, il devait être en train de rêver...


« Jack ? C'est ... C'est bien toi ? »


Un fin sourire vint se dessiner sur ses lèvres.. cette voix... C'était bien celle D'Amy.

Amy...? J'aurais.. pas cru te voir ici.

Il regarda Amy, la détaillant un peu. elle avait juste un peu changé depuis le temps... pas énormément. Il lui sourit encore un petit instant, il ne savait pas vraiment quoi lui dire, cela fait un moment qu'il ne l'avait plus vue.

Son sourire disparu quand il entendit la surveillante. Elle semblait très frustrée. Elle prit une feuille pour venir y dessiner une sorte de tableau... Jack garda un silence en la regardant faire. Elle ne voulait pas être ici. Cela se voyait.. bon sang. Il fallait qu'il tombe sur une surveillante râleuse? Enfin. ça ne sera pas dérangeant. Jack le pensait tout du moins. Le petit tapotement sur la feuille le fit rapidement tirer de ses pensées.

— Dites-moi vos noms, et aussi la raison pour laquelle vous êtes là.

Jack jeta un petit regard vers Amy, non, trop timide apparemment. Il regarde la surveillante plus loin dans les yeux et lui répondit en premier, d'un air tout de même plus froid qu'avant.

Jack Alexander. J'ai une heure de creux.

Il regarda encore la surveillante en attendant qu'elle finisse de noter leurs noms. Il regarda Amy une seconde pour lui lancer un sourire amical, avant de regarder à nouveau la surveillante et de reprendre un air neutre.
Il ne pensait vraiment pas voir son Amie d'enfance ici... c'était plutôt une bonne surprise.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


mes infos

a écrit ce message le :
Revenir en haut Aller en bas
 

on est pas à une bêtise près » libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La République Dominicaine poste des soldats à la Frontière...
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Julia de Lamerlay - Garde tes amis près de toi...
» Loin des yeux, près du coeur [Aurore]
» Une Lecture près de la Cheminée... [Pv]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Middle garden :: La salle d'études-