Exploitation passe-partout du noctambule égaré. [Pv Johnny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

mes infos
Masculin Murmures : 120
Nous a rejoint le : 25/03/2013
Prestige : 0
Âge du perso' : 19 Ans
Classe spirituelle : Visionnaire. Futur détenteur.
Alter ego : Nope. Mwahahahahah.
Métier/rôle : Student. Cinderella.
Logement : Chambre A <3
Avatar : Création Originale By ''Re°''
Relationship : ♦️ Xavier's Vivid Rosary ♦️
Présentation : Appelez-moi Xavier.
Mes rps : La voie qui mène à cet Ici.
Feat. Hotaru Fujikata

Exploitation passe partout.
Feat. Johnny Stark

Désopilante rencontre peinturlurée.
Feat. Izumi Shano

New Horizons.
Feat. Irie Shizuka

Sometimes it helps.
Feat. Timothy J. Lucius

Time To Get Crazy!
Feat. Dahlia, Juri, Hisae,
Irie, Nathawël et Hotaru.

Penetrating Oblivion.
Feat. Kâar M. Asutra

Humeur : Chevelue ♦

a écrit ce message le : Ven 29 Mar - 20:25
Voir le profil de l'utilisateur
Textes colorés écrits par une amie de longue date, co-édités par moi.

oOoOo oOoOo


Exploration. Exploitation. C'est l'entre deux avec le bruit de mon briquet dans la nuit. Briquet qui illuminait les pas du noir vers moi, me déclarant atteint de noctambulisme. Bibliothèque, tu t'ouvriras à moi et à mon panier rempli de plusieurs merveilles. Pourquoi? Mais parce que j'ai la clé, aussi impossible soit-il à considérer. Elle s'était perdu, seule, dans le lointain qui était, comme le noir, près de moi. Décidément, l'humain ne fait strictement pas attention à ses biens matériels, et loin de moi l'idée de rendre ce passe partout à la direction. À moins que le malchanceux ne la retrouve en ma possession, cette clé est mienne désormais. Comme les roses bleues se trouvant dans mon panier, avec les papiers parchemins, l'encre noire, la plume d'écrivain, les biscuits et les briques de jus de fruit. Oh, avec des chandelles. Et mon crisse de livre de Stephen King, accompagné par les bidules technologiques qu'étaient mon téléphone et mon Ipod.

Quoi? Je brise les règles, j’enfreins les lois? Non, les règlements sont faits pour ne pas être respectés, tout le monde le sait. Sinon, on me jugerait délinquant, ce que je ne suis absolument pas, et j'en aurais, pardonne-moi γιαγιά, vraiment rien à foutre.

Alors, m'asseyant à une des nombreuses tables de la bibliothèque, immense bibliothèque, j'allumai mes bougies, ouvrai mon encre, déroulai un papier parchemin, et posai mon panier près du coin du bureau. Puis, j'écrivais, pour oublier, pour vider ma tête, comme je l'ai toujours fait. Oui, déclarez-moi fou, cela me fera plaisir de réfuter.

- Entre deux ou le bruit d'un briquet dans la nuit ... Le bruit d'un briquet dans la nuit illuminant les pas du froid vers moi, essayant de retrouver ce que j'ai cru exister; les jours ensoleillés comme ceux pluvieux, tel cette nuit qui à décidé de ne point être la dernière... Secrets et enfers éphèmeres, j'ai laissé derrière, sous mon lit se cache les écrits de ma vie, toute sa poésie et son humour noire.-

- J'ai souris pensant t'avoir enfin reconnu, mais mes yeux clos, il n'y a que la nuit sur moi et elle près de moi qui attend l'heure qui viendra, lentement mais surement. Comme toutes les nuits ou les après-midis, tel celles qui ne finissent plus, elle me voit avec mes vérités cachées, et mon Nirvana... Mais derrière moi, j'ai peur de te blesser, de te laisser sans rien te donner.-

... Et je l'ai lu, en l'écrivant, à la manière du poète qui connait son oeuvre du fond de sa poche. Je l'ai lu, aux oreilles de ceux qui n'étaient pas là pour entendre, et de celle qui n'était pas là pour voir. Puis, je fis vivre mon encas nocturne, le savourant en ouvrant cette torture de Stephen King.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

mes infos
Masculin Murmures : 263
Nous a rejoint le : 15/03/2013
Prestige : 3
Âge du perso' : 21 ans ~
Alter ego : Logan - Loup canadien
Logement : appartement #4
Avatar : Clad Strife FF7
Relationship : Fiche relations ~
Présentation : Présentation ~
Humeur : La top des formes deadpoolesque ~

a écrit ce message le : Lun 1 Avr - 12:00
Voir le profil de l'utilisateur
Mon dieu que de catastrophes en catastrophes pour notre cher Johnny mes amis. Déjà la première rencontre avec sa nouvelle collègue a on peut dire été un échec total. Maintenant elle devait pas trop l'apprécier, ça va être cool le boulot maintenant. Aaaaaah les aléas de la vie, mais bon ça c'est une autre histoire dans un autre rp que vous pouvez lire. Revenons en au dit présent de ce post. Alors non content de bien commencer ses relations sociaux entre collègues il faut que Monsieur ce prenne comme on dit dans le jargon une grosse cuite en écoutant une compil de musique AC DC, faut dire qu'il gère ce groupe. Et de plus il laisse ses chaussettes traîner par terre dans l'appartement, oui fallait que cela sorte Johnny !
Je vous laisse imaginer la gueule de bois du lendemain, et croyez moi c'est pas de la légère. Vous avez déjà vu un zombie? Non, et bien il vous suffit de voir la tête que tirait monsieur Stark ce matin au réveil. Bonne nouvelle il n'avait pas vomi, c'est déjà ça. Et ce fut le crâne agressé et tourmenté par ces maux de tête qui ne vous lâche pas de la journée que Johnny passa le plus clair du temps de sa journée de boulot. Tiens il n'a pas croisé Abi de la journée, heureusement vu l'état de notre blondinet. Halalala mon pauvre fallait pas ressortir cette bouteille. Vous voyez les enfants c'est pas bon l'alcool, surtout le lendemain là vous le sentez passer

La journée passa vite n'empêche vite tout de même, pas de délinquance juvénile, pas de Abi dans les parages, pas de sociabilisation à faire. Bon et une journée de boulot rempli et maintenant il est tant de retourner chez soi. Il suffit juste de sortir les clés de ta poche pour pouvoir profiter de ton chez toi. J'ai dit il suffit juste de sortir les Clés!

Oh non ne me dit pas ça...Tu ne trouves plus les clés?! Pas cool ça

Et c'est main dans la poche ou plutôt les poches, à toutes les fouiller dans l'espoir de retrouver son trousseau de clés mais nada, rien, nothing...Il cogna l'arrière de son crâne contre la porte en se laissant glisser par terre, dos contre la porte. Dire qu'il y avait les clés de son appartement, celle de sa moto, de son casier, son porte clés Deadpool de la comic con et...PassePartout il avait perdu PassePartout, la divine clé ultime qui permettait d'ouvrir toute les portes de l'établissement. Et qui dit objet perdu dit quelqu'un qui la ramasse sans la rendre à la direction. Entre de mauvaise mains Johnny connaissait assez bien le côté obscure de la juvénilité pour savoir ce qui pouvait arriver. Bon réfléchit Johnny quelles options se présentent à toi? Prévenir ta collègue et camarade blonde j'ai nommé Abi? On sait très bien tout les deux qu'après ce qui c'était passé hier que tu préfères éviter d'en arriver là. Toi et tes foutus principes !

Bon il va falloir guetter les mauvais coups cette nuit, voir si des élèves ne prévoit pas quelque chose avec PassePartout. Qui n'en profiterais pas, surtout avec de l'imagination et une pointe de malice. Ca tombe bien tu as une ronde de nuit à faire.
Et notre Johnny arpenta l'internat sous le manteau de la nuit avec son compagnon de toujours Logan. Mon dieu heureusement que les esprits existent. Allez Logan mène nous jusqu'aux hooligans. La bibliothèque? Ah oui la porte a été ouverte...La bibliothèque faut avouer que Johnny s'attendait un peu à autre chose. Genre les cuisines histoire de mettre du laxatif de cheval dans les repas, suffit juste de renifler ça et vous vider toute vos muqueuse du nez. Deux, trois et vous repeigner les murs façon haute pression. Ca c'est du plan machiavélique. Et puis il y a plein d'autres idées à exploiter mais la bibliothèque ah si il y a des bon trucs à faire mais bon.

Sur ces pensées de possibilités d'emplois de PassePartout Johnny entra furtivement façon Daredevil en faisant sorte de ne laisser aucun son s'échapper de quoi que se soit. A part celui qui échappait de la voix de notre potentiel délinquant qui proférait je ne sais quoi sur un briquet qui illumine la nuit. Ce serait un groupe de satanistes qui tentent d'invoquer tel ou tel esprit malfaisant et très hargneux en sacrifiant une pauvre et innocente chèvre? C'est ce qu'il aurait cru voir en en enlevant deux livres d'un rayon de la bibliothèque pour, à travers celle ci, dégager assez sa vision pour pouvoir observer ce qui se passait de l'autre côté. Et c'était juste un simple gamin qui récitait un poème qu'il devait écrire ou recopier, je crois bien, je ne saurais le dire. Il avait même apporté un petit pique nique...Se qui fit rappeler à Johnny qu'il n'avait pas mangé ce soir.

Et là Johnny d'un pas silencieux se dirigea vers notre petit poète nocturne qui ne se rendit même pas compte de sa présence tant il semblait absorbé par sa lecture. Autant ne pas être ignoré, alors Johnny toussa histoire de le prévenir qu'il n'était pas seul. Et avant qu'il ne lève la tête, la main fulgurante de John lui arracha son livre des mains tandis que l'autre se posa sur son épaule en le forçant à rester bien sage sur sa chaise.

-Stephen King, déclara-t-il d'un accent américain en lisant le nom de l'auteur sur le livre,- Bonne lecture ma foi

Johnny pris un siège afin de se mettre en face de l'accusé ici présent, gardant son regard sur sa personne. Un jeune homme à la chevelure noir, aux traits assez particuliers notamment ses yeux que ceux de Johnny ne se détournaient pas.

-Que fais tu à la bibliothèque à cette heure tardive? Ou plutôt comment es-tu rentré?

Johnny posa les coudes sur la table et se pencha son corps en avant de sorte que son visage se rapproche du sien, appuyant son regard sur le sien.

-A moins d'avoir une certaine clé qui ouvre bien des portes, et que j'aimerai récupérer

Logan se porta à un mètre du lycéen, les crocs dénudé dans un grognement silencieux l'invitant à rester bien assis sur sa chaise et à répondre à Johnny

-Je pourrais te sanctionner pour ça, ou bien prévenir la direction et qui sait ce qui s'en suivrait

Sur ses mots il se reposa sur sa chaise, les bras croisés

-Mais je ne vais pas le faire, ça ne m'intéresse pas. Après tout tu n'as rien fait de réellement mal à part entrer dans la bibliothèque sans autorisation. Non tout ce que je veux c'est récupérer mes clés et tout rentrera dans l'ordre...Quel est ton nom au juste?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

mes infos
Masculin Murmures : 120
Nous a rejoint le : 25/03/2013
Prestige : 0
Âge du perso' : 19 Ans
Classe spirituelle : Visionnaire. Futur détenteur.
Alter ego : Nope. Mwahahahahah.
Métier/rôle : Student. Cinderella.
Logement : Chambre A <3
Avatar : Création Originale By ''Re°''
Relationship : ♦️ Xavier's Vivid Rosary ♦️
Présentation : Appelez-moi Xavier.
Mes rps : La voie qui mène à cet Ici.
Feat. Hotaru Fujikata

Exploitation passe partout.
Feat. Johnny Stark

Désopilante rencontre peinturlurée.
Feat. Izumi Shano

New Horizons.
Feat. Irie Shizuka

Sometimes it helps.
Feat. Timothy J. Lucius

Time To Get Crazy!
Feat. Dahlia, Juri, Hisae,
Irie, Nathawël et Hotaru.

Penetrating Oblivion.
Feat. Kâar M. Asutra

Humeur : Chevelue ♦

a écrit ce message le : Mer 3 Avr - 5:07
Voir le profil de l'utilisateur
La peur et la retenue, termes explicites relevant de l'inconnu dans ce dictionnaire qu'est le mien. Mais se permettre de me toucher, d'éloigner ma démantelée structure de King du salace moi, cela relevait que mon vis-à-vis n'avait jamais plongé, nez premier, dans le dictionnaire d'usage qu'est celui appelé politesse. Pour palier, il avait une once de goût, ou peut-être un certain sarcasme, l'un ou l'autre n'étant aucunement incontestable.

- Je pourrais te sanctionner pour ça, ou bien prévenir la direction et qui sait ce qui s'en suivrait 

Que de poser son fessier sur le bois d'une chaise victimisée, que de laisser ses iris s'égarer franchement dans les miens, propulsant le mot défi, me le crachant au visage avec ce rapprochement, ne sont qu'autre que des vulgarités. Les humains sont vulgaires et abrutissants avec leurs menaces et leur façades, et c'est bien pour cela qu'il ne gagnent point mon intérêt. Ils ne m'amusent pas s'ils tombent trop vite dans la frustration ou la crédulité. En plus, manquant d'hygiène, ils ne sont pas capables de dignement se montrer aux yeux et aux narines de leurs semblables – pour le peu semblable à eux que je ne puisse être-. Il sent indécemment l'alcool, outrage pour un gardien. Gardien qui est censé démontrer une certaine compétence. Pardonnez-moi, mais il n'est pas compétent du tout, du fait qu'il ne perde l'objet plus que symbolique qui est aussi son contrat de gardien, si l'on peut dire.

Totalement désintéressant, cette blondeur, mais ces yeux. Ils paraissent prometteurs, porteurs de moments intéressants. J'aurais pu sauter par dessus un intéressant partenaire de jeu, qui de par son attitude, me montre un certain consentement. Il faisait preuve de laxisme, mais aussi d'une certaine lâcheté; ne pas faire fermer la gueule de son bestiau, comme pour me menacer, c'est en soit une attaque traître. Malheur à toi, blondie, mais lorsque l'on joue contre moi, même si l'on gagne en apparence, je suis le véritable vainqueur de la joute. Et les menaces, contre moi, ne servent à ni plus ni moins que le nombre de clés que tu as en ta possession. Soit rien, un zéro absolu.

Croiser les bras, c'est un signe de recroquevillement. Un signe que la parlotte ne vous intéresse pas, et que, si vous le pouviez, vous vous abstiendriez d'écouter. Il n'y a bien qu'un humain pour croiser ses membres, se cacher tout en tentant de garder son air perçant. Il est d'une faiblesse … plus faible que moi, c'en est presque malsain. Il est à l'image de son esprit; il crie fort, mais solitaire, il ne peut rien faire. Si animal dans sa propre humanité. Réduit à feindre des représailles devant un inconnu, puisque ce dernier ne s'est point assoupi à l'heure.

Stupidité, l'heure n'est qu'un contexte idéal de structure, et le temps un concept abstrait. Et surtout, Surtout, quelqu'un manquant de compétence et de colonne, assez fou pour déclarer;

-Mais je ne vais pas le faire, ça ne m'intéresse pas. Après tout tu n'as rien fait de réellement mal à part entrer dans la bibliothèque sans autorisation. Non tout ce que je veux c'est récupérer mes clés et tout rentrera dans l'ordre...Quel est ton nom au juste?

Stupide, limite condescendant.

- Pardonne-moi, mais que d'incompétence. Tu pourrais, en effet, glisser mot de cela à la direction, mais qui est le fautif? Moi qui se promène, ou toi qui sent l'alcool et qui perds ton seul outil de travail?

Dis-je en rangeant encre, plume, parchemin, biscuits et livre que j'ai repris. Toucher le roi de l'horreur, pour qui se prend-t-il? Je me redressais, au diable son louveteau fantomatique, s'il me blesse, il lui en cuira. Je me levais, pour soustraire mon panier du coin de la table, pour le mettre loin de sa porté, déposant tout le matériel préalablement organisés, puis me sortais une brique de jus de fruit. Enfantin? Qu'a cela ne tienne, ce n'est pas de l'alcool.

- Pas que la sanction m'effraie, mais je n'ai pas toutes les clés, je crois que ta misère continue.

Insoutenable lourdeur, que je comptais tourner en insondable légèreté, plus agréable. Regard souriant et brillant, mes iris accrochaient les siens. Sans grande méchanceté, et avec un peu d'humour peinte en un sourire à mi-chemin entre la rigolade amicale et la psychopathie, je cédais mon tour sur une parole;

- Au lieu de nous questionner sur mon identité, tu pourrais m'expliquer pourquoi tu sens l'alcool, j'avoue que je suis curieux. Et aussi, ce qui te trouble au point de laisser tes clés disparaître.

Paroles soulevées par la lumière des bougies laissées sur la table, illuminant mon air jubilatoire comme le faisait le briquet dans la nuit, me laissant le temps de me rasseoir.


Conservation d'avatar ♦:
 


Collection unique de Carte d'affaire ♦:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

mes infos
Masculin Murmures : 263
Nous a rejoint le : 15/03/2013
Prestige : 3
Âge du perso' : 21 ans ~
Alter ego : Logan - Loup canadien
Logement : appartement #4
Avatar : Clad Strife FF7
Relationship : Fiche relations ~
Présentation : Présentation ~
Humeur : La top des formes deadpoolesque ~

a écrit ce message le : Mer 10 Avr - 17:10
Voir le profil de l'utilisateur
Bon alors ce que j’ai à dire sur le coup…Johnny s’en est juste pis plein la gueule et pas qu’un peu, de quoi avoir des complexes. Pour commencer il lui a lancé le coup de l'incompétence pour avoir bu et du coup puer l'alcool à deux kilomètres. Bravo pour l'hygiène Johnny je sais que tu déprimes mais c'est une raison qui justifie ce manque de propreté. Oui je sais le lendemain de cuite on n'y pense pas forcément et on ne songe pas non plus à changer de vêtements, hein? Mon dieu l'eau de vie quelle tare et voilà les enfants raison de ne plus pour ne pas Trop boire, après c'est une question de modération sauf quand on déprime, mais bon

Si ce n'était que ça mais non sur le coup nous pouvons aussi rajouter sur son dossier la perte de ses clés, d'ailleurs comment il avait fait pour les perdre? Son outil de travail quand même, enfin l'un de ses outils de travails. On fait mieux niveau début de carrière ou pire, il y a toujours pire vous savez, non?
Tout de même ce que faisais cet élève à Johnny cela ressemblait presque a du chantage. Si Johnny cafte, lui il double caftera (j'en suis parfaitement conscient que niveau orthographe ce n'est pas correct, oui). Sacré dilemme, hein? Surtout que John John avait pas envie de partir d'ici, du moins pas encore. Au pire si il se faisait virer et bien il retournerai sur les routes comme dans le bon vieux...Pour ça faudrait déjà retrouver les clés de son véhicule, si la personne en face de lui y consent. Et si il ne voulait pas? Hmmmmm utiliser la force serait une solution disons...convenable? Non non non, si Johnny tentais de faire ça c'est retour à la case prison et dieu sait qu'il n'avait pas du tout l'intention d'y revenir aussitôt. Rien que d'y repenser lui en donnait des frissons

Bon autre mauvaise nouvelle à rajouter dans la liste, ce jeune n'avait pas Toutes les clés de Johnny, pas cool ça. On se croirait presque dans la page VDM de Peter Parker, si il en avait une, et puis sa vie est pas trop mal en ce moment il s'en sort plutôt bien dans sa vie. Johnny va vraiment falloir essayer de t'en sortir si le père Parker y arrive

Sur le coup de cette nouvelle Johnny soupira, dure journée, et en regardant l'autre en face avec son sourire, il aurait presque juré qu'il se réjouissait de son malheur, pas très sympa. On aurait presque dit le sourire de Freddy Krueger avant qu'il ne vous lacère le visage dans vos cauchemars. Toute façon il ne vaut pas Jason Voorhees, oui en tant que fan je le soutiens. En tout cas pas question de céder sous son regard et puis bon niveau psychopathes il a en connu des pires, le genre qui vous mates pendant que vous dormez avec leurs pitits yeux sournois (la présence du "i" est tout à fait normal dans le sens ou j'aime bien la prononciation que cela fait). Combat du regard, jusqu'à ce que Freddy bis lâche la première parole. Comme quoi au lieu de se questionner sur qui est qui autant savoir pourquoi Johnny sentait l'alcool et comment cela se faisait qu'il ai perdu ces clés. Racontez moi ce qui vous trouble et allongez vous...Bon là on passe de Freddy à Freud

Oulalala mais il nous faisait quoi là? Je veux dire Johnny va pas se mettre à se confesser sur sa vie, de plus il ne le connaissait ni d'Eve ni d'Adam. Il a juste envie de récupéré PassePartout et de partir à la recherche de ses autres clés. Ce qui est étrange vu qu'elles étaient censées être accrochées au même trousseau, non? Faudrait lever le voile sur ce mystère en y pensant. Bon pas la peine de traîner dans le coin et puis Johnny n'avait pas envie de passer sous psychanalyse. Sur ce il se leva de sa chaise et déclara

-Ecoute déjà je te connais à peine, je ne sais même pas ton nom d'ailleurs. Et si je sens l'alcool et que j'ai été assez distrait pour perdre mes clés, ce sont mes problèmes...Que je devrais régler sois dit en passant. Donc si tu pouvais me rendre ma clé déjà que je puisse y aller et on oublie cette histoire, ok?

Son ton n'avait rien de menaçant, aucune trace d'hostilité mais plutôt calme, serein et sûr. De plus une bonne douche l'attendait chez lui


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

mes infos
Masculin Murmures : 120
Nous a rejoint le : 25/03/2013
Prestige : 0
Âge du perso' : 19 Ans
Classe spirituelle : Visionnaire. Futur détenteur.
Alter ego : Nope. Mwahahahahah.
Métier/rôle : Student. Cinderella.
Logement : Chambre A <3
Avatar : Création Originale By ''Re°''
Relationship : ♦️ Xavier's Vivid Rosary ♦️
Présentation : Appelez-moi Xavier.
Mes rps : La voie qui mène à cet Ici.
Feat. Hotaru Fujikata

Exploitation passe partout.
Feat. Johnny Stark

Désopilante rencontre peinturlurée.
Feat. Izumi Shano

New Horizons.
Feat. Irie Shizuka

Sometimes it helps.
Feat. Timothy J. Lucius

Time To Get Crazy!
Feat. Dahlia, Juri, Hisae,
Irie, Nathawël et Hotaru.

Penetrating Oblivion.
Feat. Kâar M. Asutra

Humeur : Chevelue ♦

a écrit ce message le : Lun 22 Avr - 22:07
Voir le profil de l'utilisateur
NOCTAMBULE oOoOo ÉGARÉ oOoOoEXPLOITÉ

Par Xavier


-Ecoute déjà je te connais à peine, je ne sais même pas ton nom d'ailleurs. Et si je sens l'alcool et que j'ai été assez distrait pour perdre mes clés, ce sont mes problèmes...Que je devrais régler sois dit en passant. Donc si tu pouvais me rendre ma clé déjà que je puisse y aller et on oublie cette histoire, ok?

Un air insulté me passait au visage. Justement, si ce sont tes problèmes, pourquoi je t'aiderais à ravoir tes clés, pourquoi je te rendrais cette clé? Tu devras me montrer que tu veux cet artefact. Ou tu pourrais aller chercher d'autres clés, mais il est hors de question que je te la rende.

Horripilante sérénité. Sa voix m'a dégoûté, je perds mon intérêt pour le jeu, pitoyable humanité. Cette estocade est faible. Il ne sait pas jouer le jeu. Il ne sait pas jouer le jeu.

▬ Il ne sait pas jouer le jeu.

Dis-je tout bas, vraiment tout bas, en regardant la table, l'air déçu. Je m'ennuyais maintenant; il n'était autre qu'un surveillant de bas niveau, totalement inintéressant. Autant faire ça vite. Je redresse la tête, je redresse mon corps, mon panier s'anime par ma main, soulevé de son perchoir.

▬ On m'appelle Xavier.

Par politesse, Moi, je divulguerai mon identité, du moins la véritable. Je compte bien disparaître, m'éclipser en gardant mon trésor. Moi et mon avidité, à jamais complices, partirons d'ici en un sourire, et en une clé en poche.

Tant qu'a l'écouter réclamer son bien qui est mien, ce que j'en ai strictement rien à foutre, j'opte pour la fuite. Fuir n'est pas de la faiblesse. La fuite, c'est désopilant. Et son speech est horripilant. Pardonne-moi, ma déesse, mais je ne veux plus jouer aujourd'hui, je ne veux plus jouer avec lui. La partie sera bientôt finie, et je ne redeviendrai que volupté, loin de mon petit blondie. S'il me laisse partir, supposons-le bien. Mais encore une fois, j'en ai strictement rien à foutre, monsieur ne me retiendra pas, croix de bois, croix de fer, si je mens au moins il aura avalé une serpillière.

▬ Pardonne-moi, mais je m'attends ailleurs. Au plaisir de te voir quand tu seras sobre. Pour ta clé … Parlons-en devant une tasse de thé? Mais demain, oui demain. Pas aujourd'hui, non.

J'ai daigné relever mes yeux de la table, pour les centrer sur lui, l'air faussement fatigué. Mon regard criard du message universel, que je vous donne en mille; ''Dis non, dis non, dis non. Je n'ai aucunement l'intention de te la remettre, sache-le.''

Puis, empreint de ma volatilité qui fait toute ma particularité, je partais loin de lui, près de la porte, traînant mes songes poétiques avec moi dans mon panier et ma brique de jus de fruit dans mon autre main. À croire que je ne suis qu'un délinquant mineur, celui qui ne respecte pas les règlements. Je nie je réfute.

▬ … Ne respectant pas les règlements? Je réfute. Encore et toujours, réfutation.

Murmure dans la nuit, trop teint du ton muet pour être entendu. Du moins, supposons-le. Entends-le ou ne l'entends pas, la nuance sera infime, infâme.


Conservation d'avatar ♦:
 


Collection unique de Carte d'affaire ♦:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

mes infos
Masculin Murmures : 263
Nous a rejoint le : 15/03/2013
Prestige : 3
Âge du perso' : 21 ans ~
Alter ego : Logan - Loup canadien
Logement : appartement #4
Avatar : Clad Strife FF7
Relationship : Fiche relations ~
Présentation : Présentation ~
Humeur : La top des formes deadpoolesque ~

a écrit ce message le : Dim 19 Mai - 10:16
Voir le profil de l'utilisateur
Cet homme là n'avait pas apprécié la réponse de Johnny. Désolé Freuyd (le "y" est là pour la prononciation que je lui donne), c'est la vie et on a pas toujours ce que l'on souhaite. Peut être trouvera-t-il quelqu'un d'autre pour une petite séance de psychanalyse, mais ça ne sera pas John John. Sa réponse suscita chez son interlocuteur de la déception aussi flagrante que chez un fan de Batman qui va voir le Batman et Robin. Oooooh seigneur pardonne leur...Non faut quand même pas exagérer, il y a des limites à respecter et à ne pas dépasser. Ainsi que quelques murmures à peine audible que Johnny n'a pas pu saisir. On aurait presque dit qu'il avait l'air abattu. Et oui il y a des déceptions dans la vie, comme le jeu dragon ball sur nes, le dernier spiderman sortie au cinéma, les soutiens gorges qui se révèlent être en fait rembourrés, trop boire à une soirée, mais bon on s'y fait. Aaaaah que de bons souvenirs quand on y pense, il n'y a pas que les mauvais

C'est alors que l'élève dépité se leva de sa chaise en emportant son petit pique nique pour finir sur la révélation de son nom, roulement de tambour : Xavier
Première réaction dans l'esprit de notre Johnny : Professeur Charles Xavier des X-Men
Fallait s'y attendre, on ne loupe pas une référence Marvel comme ça. Manque plus que la calvitie et le fauteuil roulant, bien qu'il marche de nouveau en ce moment.

Xavier comme dans les X-Men, que personne ne me parle des films. Et là le professeur va se faire la malle avec la clé. Que faire dans ce genre de situation? L'arrêter? L'assommer avec un livre? Pour qu'il poucave à la direction et que John John se retrouve à la case départ le lendemain, non merci.
Avant de s'apprêter à sortir Charly lui proposa de se revoir, quand il serait sobre, autour d'une tasse de thé, afin de régler le problème à propos de Passe Partout.

Techniquement il était sobre, mais il puait l'alcool. Oui Johnny tu sens mauvais, tu pues, tu fouettes, tu schlingues...Eurk et devoir boire une tasse de thé pour récupérer ses clés, super. Oui Johnny déteste le thé, il est plutôt café : La caféine c'est la vie
Mais bon autant fournir un effort et puis ca ne peut pas être aussi horrible. Youpie vivement d'être à ce moment, il se faisait une joie d'y être déjà.

-Soit à demain alors, desserra-t-il l'air dépité

Sacré coup sur son amour propre, ca ira?
Bon maintenant tu sais ce que tu as à faire : Go in the shower !
Ah oui faut trouver une solution pour rentrer dans l'appartement, sans les clés évidemment, mes amis la suite dans le prochain épisode


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


mes infos

a écrit ce message le :
Revenir en haut Aller en bas
 

Exploitation passe-partout du noctambule égaré. [Pv Johnny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je suis Passe-Partout ♪ lms
» Course Poursuite=> Passe-Partout,Arsène ...
» Passe-partout, lézard à ses heures perdues.
» Jesse, un garçon plus ou moins sympathique ~
» Les garçons dans les vestiaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Middle garden :: La bibliothèque principale-