U so empty - S c a r k

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

avatar

Invité
mes infos

a écrit ce message le : Sam 30 Mar - 23:20
Scark Buils




IDENTITY

“The good times of today are the sad thoughts of tomorrow.” ― Bob Marley

Nom. Buils
Prénom(s). Scark
Surnom(s). /
Âge. 18 ans.
Sexe. Masculin.
Date&lieu de naissance. 10 janvier.
Nationalité. américaine & japonaise.
Origines. Américaine du père - Japonaise de la mère.
Sexualité. Bisexuel.
Groupe. Visionnaires.
Rôle. étudiant.
Est ici depuis. Depuis un an.
Feat. Shiki - Togainu no chi.

Qualités&défauts Protecteur - imprévisible - difficile - autoritaire - méfiant - curieux - sarcastique - fier - provocateur - sentimental - rêveur - pessimiste - possessif - parfois drôle.


DERRIÈRE L’ÉCRAN

Pseudo. azertyuiop
Âge. 16 ans.
Comment es-tu tombé là ?. Partenariat.
Suggestions ?. Nope. :3
Le code. OK PAR HISA

1 - QUESTION TIME



Comment as-tu connu Hayasaki ? Comment ? Tout simplement parce que j'entendais souvent parler de ce pensionnat, ça m'a intrigué.

Et qu'en penses-tu ? Ça fait un ans que je suis ici, y'a des gens que j'apprécie, d'autres que j'peux pas m'voir. Mais généralement j'aime bien. Les personnes sont sympathiques, affectifs, d'autres sont stupides, cons et j'en passe.

Tu crois au paranormal ? Voir les esprits animal c'est du paranormal, hein. Sinon j'ai toujours cru à ses histoires. Si j'vois les esprits, j'y crois. Alors là c'est pareille. Mais ça dépend de quoi.

Un fantôme apparaît devant toi. Que fais-tu ? Un fantôme ? Mh. Je lui demande s'il m'épie au toilette quand je fais caca. ♥

Tu avais un rêve en venant ici ? Pas spécialement. Du moins, pas un rêve. Ce mot est trop grand pour l'employer dans ce pensionnat quand même. Mais je dirai vivre en paix.

Et quel serait ton pire cauchemar ? Qu'on me met un plateau de moules, d’huîtres sous mon nez. J'aime pas les moules. Je n'ose même pas y toucher. C'est flippant de près je vous jure. Si ça s'trouve elles prennent vient à l'estomac. C'est moche, comment on peut manger ça sérieusement ? Imaginez vous mourrez à cause d'une huître. La classe.

Tu nous caches quelque chose non ? Oui plein de chose. Je suis censé te les dires ? Donne moi une seule bonne raison. Bon d'accord, pas toute et seulement à toi. Je joue à Barbie. Non pas vraiment en fait, je n'ai rien de secret. Pas même des plus humiliant, j'ai des annecdotes mais pas de chose à cacher d'une importance capitale. Ah si, je me suis déjà drogué, mais juste une fois. A cause d'une forte dépression.

Tu possèdes un esprit ? Et si oui, dis-nous en plus ! J'en sais rien. J'en vois mais je ne sais pas vraiment si j'en possède un.

Un mot pour te décrire ? Imprévisible. Il faut absolument s'attendre à tout avec moi et ne jamais être un avis fixe.

Et physiquement, tu as des particularités ? Je porte des lentilles rouges, parce qu'on est au Japon est que je ne suis pas le seul à apprécier ça. J'ai un tatouage sur le dos. Ensuite je mesure 1m75, c'est déjà pas mal, hein.

Quelqu'un te pousse sans dire pardon. Tu réagis comment ? Je le prends par le col j'le fou au sol, j'le regarde sans rien dire jusqu'à ce qu'il s'excuse. Vous avez cru quoi, tsk ?

Si on te cherche, où peut-on te trouver dans le pensionnat ? partout, partout, partout. même dans une poubelle.

Tu as déjà touché à des substances illicites ou des armes ? Une fois à la drogue, ça m'a rendu bizarre, mais je n'ai absolument pas aimé les effets contrairement à certain. J'ai eu mal, vous savez, j'aurai pu en être allergique sans le savoir et là, mort certaine. En même temps, pendant une dépression, on ne pense pas vraiment continuer vivre.

Tu prêtes attention à ta famille, à tes proches ? Énormément. Je suis très possessif et protecteur envers mes proches. Quant à mes parents, j'ai une préférence pour ma mère, mon beau père, je n'le supporte pas tellement. En fait, j'veux qu'il crève.

Si tu devais faire un sacrifice, pour qui ou quoi serait-il ? Il serait d'abord pour mes parents. Pour quoi ? J'en sais rien, mais si c'était question de vie, je donnerai la mienne pour éviter celle de ma mère. Les amis... j'en doute. L'amitié me semble parfois éphémère. Après tout dépend du sacrifice.

De quel œil vois-tu cette histoire d'esprits et de détenteurs ? C'est toujours un peu étrange au départ, mais on finit par s'y habituer, comme toutes personnes de ce pensionnat. Moi-même je m'étais cru complètement fou lorsque j'en voyais.

Eh bien, bienvenue à Hayasaki ! Un dernier mot avant de se quitter ? kedglrlrgk


2 - STORY TIME


17 ans.

- Tu te rappel quand tu étais petit ? Tu étais adorable ! Tu me tendais les bras, regarde moi ces photos, oh poutoutou...
- Ouais maintenant il est devenu grand et con, dommage.
- Karl.
- Laisse maman.

Mon père me dévisageait, je soupirais et me levais. Quelques années que je devais le supporter. Mon père biologique (donc le vrai, celui actuel étant mon beau-père) a quitté ma mère à mes 7 ans. Les pères étaient comme tous les autres, se marier, aimer, puis se lasser, commencer à boire sa bière devant la tv, en sous-vêtement. Tandis que ma mère s'occupait des tâches ménagères. J'étais souvent là, assis sur le fauteuil avec un livre, observant la scène où seul régnait le son de l'aspirateur dans le salon. Elle était fâchée. Elle en avait marre. Lorsqu'elle protestait, mon père se contentait d'hausser les épaules en baillant. Pauvre mère. Il était donc de mon devoir de l'aider de temps en temps. Ce n'était pas facile et nous sommes beaucoup à se retrouver dans ce genre de situation.

- Quand ton Scark partira à Hayasaki, il ne sera plus là pour t'aider Kono.
- Eh bien tu le feras à sa place Karl. Je ne suis pas ta bonne.
- Oui oui, c'est ça.
- Toi crève.
- Scark répète pour voir ?
- Arrêtez. C'est bon je me débrouillerai.

Quelques mois plus tôt.

- Oui apparemment le jeune garçon buvait et se droguait beaucoup trop. Ca n'arrange pas les choses non plus il est bles-
- Vous pensez qu'il est trop tard ?
- Parlez moins fort...


- Hey... ouvre les yeux.. Hey Ginjo. Aller, aller ! Je t'en supplie ! hurlais-je en le secouant.
- Sc...

Je le relâchais. Les larmes coulaient le long de mes joues. Je tenais sa main, la posant contre ma poitrine. Je me trouvais à l'hôpital. Il était allongé sur le lit. Plein d'appareil étrange sur lui. C'était effrayant. J'espérais que rien ne soit grave. Mais il était tellement dans un sale état. Quel con. Quel con. Quelle idée de conduire ivre, sans ne même avoir le permis. Quel idée, putain. putain. Je me mordais la lèvre inférieur. Quelques de mes larmes tombaient sur son visage. Tandis qu'il me regardait avec de ses yeux plissés. Il entre-ouvrait sa bouche, tandis que je le coupais.

- Ne dis plus rien.
- Je... t'a..ime.


Ces derniers mots. Avant d'entendre le bruit désastreux de la machine se prolongé dans un aiguë. Tout s'est passé tellement vite. En seulement quelques secondes. Je n'en revenais pas. Non. Mes yeux s'écarquillaient. Ma respiration s’accélérait. Mes mains, mon corps entier tremblaient. Je déglutissais avant de le toucher une nouvelle fois, de lui frapper les joues. De lui secouer les jambes, les bras.

...

Je posais ma tête contre lui, attrapant le drap blanc entre mes doigts, le serrant de toute mes forces de rage. Mon cœur battait énormément vite. Je fermais les yeux un instant, laissant couler mes larmes en silence puis me mis à crier et à pleurer en même temps. De tout ce que j'avais. Tellement de larmes que j'en avais le nez qui coulait. Je frappais violemment ma main contre le lit. J'haletais en sortant des mots totalement incompréhensible. Plus jamais je ne le reverrai..

Un jour plus tôt.

Malheureusement bien que le Japon était un pays assez ouvert d'esprit, ce n'était pas le cas pour tous.

- Tu vas où ?
- Oh moi, en soirée, j'suis invité.
- Fais attention quand même, t'as vu qui t'as invité quand même ? T'es certain que ce n'est pas pour se payer de ta gueule ?
- Mais non ! Ils m'ont dit que finalement qu'ils étaient trop con à se moquer de mon homosexualité, puis ils s'en voulaient pour se qu'ils me faisaient subir, t'en fais pas.
- Ah, bien sûr. Je préfère venir avec toi quand même.
- Non ! Mais c'est bon t'es pas obligé de toujours vouloir jouer le protecteur, c'est bon quoi. T'as même pas voulu sortir avec moi, gn.
- Le rapport ?

Je levais un sourcil et soupirais. Tant pis. S'ils voulaient se taper la honte une fois de plus et bien qu'il le fasse. Après tout, c'est vrai quoi autant pardonner ceux qui vous ont humilité pendant toute votre scolarité. Non mais sérieux... heureusement que j'étais là pour lui dire de faire attention, sinon cet imbécile se ferait mener au bout du nez par tout le monde. Etre gentil c'est bien, mais moins quand les autres en profite.

4h plus tard. Le portable sonne.

- Allô ?
- Scark on Ginjo est à l'hôpital avec Dany, Akira et Yosuke.
- ...Quoi ?! Pardon tu te fous bien de ma gueule j'espère là ? J'peux savoir pourquoi ?
- ...ils ont trop bu, ils ont prit la voiture on a voulu les arrêter mais..
- Bande de connard. D'irresponsables.

16 ans.

- C'est quoi ces cicatrices sur ton bras Ginjo ? Et cette gueule ? T'as prit quoi hier ? Dis le moi.
- Rien putain, rien. J'en peux plus de ma vie là, j'veux crever, j'ai des parents de merde, des potes de merde, une classe de merde, une vie de merde.
- Des potes de merde ? Merci. Il y a toujours pire, et la drogue ça sert à rien. Regarde, moi mon beau père me pourrit la vie et j'me drogue pas, en plus il m'traite de... ts. de tapette parce que j'ai affirmé ma bisexualité. Ce connard.
- Pourquoi ta mère le fou pas dehors aussi ? Bah si pour les dépressifs comme moi, énormément.

Dire qu'il y en a qui voulaient mettre fin à leur vie, tandis que d'autres continuaient de survivre en ayant rien. Je n'aimais pas ces personnes là, mais je tenais trop à Ginjo pour lui dire " Vas te pendre alors ça ira plus vite. ", de nos jours de plus en plus de jeune se suicide, se drogue, boivent, fume. Rien qu'en voyant l'âge, ça commençait tôt. Flippant. A côté de ça, moi je crois que je commence à avoir un problème aussi j'pense, mais différent. Je commence à voir des animaux. Une fois j'ai vu un tigre, j'ai eu peur. J'suis parti en courant comme une lopette. Alors que les autres me regardaient bizarrement en me demandant ce que j'avais. Ce n'était pas normal. " Mais regarde, y'a un tigre là ! là ! Juste devant TOI. " " Scark, prends sérieusement des médocs. " my god, j'hallucinais...

- D'ailleurs.. y'a pas des trucs bizarre que tu vois en ce moment toi ?
- Moi ? Bah non pas vraiment. Quoi tu vois encore des fantômes ?
- Bah, je pense. Mais des animaux en fait, tu sais je t'en avais parlé.

Il éclatait de rire en me donnant de violente tape sur le dos, tandis que je prenais une mine crispé. Je le poussais jusqu'à le faire tomber pour qu'il arrête de se foutre de moi. Je le regardais d'un air sérieux.

- Non mais j'déconne pas là.
- Roooh c'est bon. Bah tiens, aller moi j'vais te dire : que je t'aime à la folie.

Je me mis à rire à mon tour à plein poumons, en lui donnant des tapes sur le dos. Bon, ok, en fait je me forçais pour faire genre de la situation. Parce que ça collait bien, ça suivait.

- Non mais j'déconne pas là. lançait-il en imitant ma voix.
- C'est bon, t'fous pas de moi.
- Je suis sérieux.
- Arrête.
- Scark, mon coeur bats là, j'ai envie de t'attraper les lèvres, de t'enlacer, d'unir nos corps, de tout faire pour que nos sentiments soient réciproques et deviennent fort.
- Te la joues pas poète ou j'sais pas quoi, ça m'fait même pas rougir, rêve pas. J'te connais trop.
- Pas assez alors pour savoir ce que je ressens.
- ...

J'étais perdu. Il disait vraiment vrai ou c'était du foutage de gueule ? Bon, je savais qu'il était homosexuel. Mais si c'était vraiment le cas, moi je ne ressentais absolument rien pour lui. Je n'entrais pas dans son jeu, et me contentais de soupirer malgré qu'au fond j'étais gêné de cette dîtes déclaration. Non mais comment il m'a avoué ça en plus. Ça ne me semblait pas du tout adapté à la situation pour déclarer sa flamme maintenant. Je compris que ça n'avait rien d'être un canular lorsque les jours suivants il m'harcelait, m'écrivait des lettres et fait des tentatives pour m'embrasser. ça craint.

15 ans.

- REGARDE, UN TIGRE, UN KOALA ! AH ILS PARLENT !
- Putain mes oreilles Scark ! Où ça ? Oh des huîtres mutantes là-bas !
- NOOOOOOOON ! hurlais-je en me cachant derrière un buisson. Puis après quelques secondes, j'entendais rire. Sale peste tu m'as bien eu. Ginjo, rit pas. Je te l'ordonne.
- Huhu, chochotte.
- Scark j'te pensais plus... viril.
- La ferme vous deux.

Bon, apparemment ils ne les voyaient pas. Tant pis. Ils devaient vraiment me prendre pour une fou maintenant. Mais comment ça se faisait que. Parano parano parano. Je devrais consulter un psy.

7 ans.

- Salut je m'appelle Ginjo et toi ?
- Scark...
- Oh le nom ! t'es pas japonais ?
- Chut ! Si..si mais mes parents voulaient m'appeler comme ça... Mon papa est américain...
- Pourquoi tu pleures ? t'es tout seul ?
- Non parce que mes parents se sont disputés et on m'a volé mes cartes pokémon...
- ...ah. Viens avec nous, j'ai plein à te donner si tu veux !

Je relevais la tête et souris.

6 mois.

- Oh regarde, ses premières dents !
- Scark ! Viens dans les bras de papas mon coeur, ounh.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

mes infos
Féminin Murmures : 105
Nous a rejoint le : 17/03/2013
Prestige : 0
Âge du perso' : 27 ans.
Alter ego : un renard roux.
Logement : appartement n°3.
Avatar : hana - dctb
Relationship : abi » la viei-...jeune surveillante.
Présentation : abi » letitrequifaitbander.
Mes rps : 1, 2, 3 et 4.
Humeur : (╯°□°)╯︵ ┻━┻

a écrit ce message le : Sam 30 Mar - 23:58
Voir le profil de l'utilisateur
Bienvenue sur le forum, encore une fois !

Citation :
Un fantôme apparaît devant toi. Que fais-tu ? Un fantôme ? Mh. Je lui demande s'il m'épie au toilette quand je fais caca. ♥️
evillaugh
Revenir en haut Aller en bas

avatar

mes infos
Féminin Murmures : 452
Nous a rejoint le : 12/03/2013
Prestige : 0
Âge du perso' : 16 ans.
Alter ego : Une panthère des neiges nommé Mytal.
Logement : Chambre n°04.
Avatar : Touko de Pokemon.
Relationship : Relations.
Présentation : Fiche.
Mes rps :
Rp's normaux. ~
La vie nous réserve bien des surprises.
On n'est pas à une bêtise près.
Tori no uta.
Grand besoin de consolation.
Rp's évènements. ~
Œuf, œuf, petit œuf où te caches-tu ? Part 1.
Humeur : Silencieuse.

a écrit ce message le : Dim 31 Mar - 0:34
Voir le profil de l'utilisateur
    Bienvenue sur le fofow. ^^
    Bonne continuation pour ta fiche. (:
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité
mes infos

a écrit ce message le : Dim 31 Mar - 14:08
MEEERCI TOUTES LES DEUX. ♥
J'annonce que j'ai fini ma fiche ♥
Revenir en haut Aller en bas

avatar

mes infos
Murmures : 127
Nous a rejoint le : 17/03/2013
Prestige : 0
Âge du perso' : 23 ans
Alter ego : Tigre Blanc Royal
Logement : Appartement N°3
Avatar : Kise Ryota (Kuroko's basket)
Présentation : ICI

a écrit ce message le : Dim 31 Mar - 16:12
Voir le profil de l'utilisateur
Toujours des étudiant pff, nul

Mais bienvenue parmi nous ^^ j'ai adoré ton histoire =)


Avatar fait par ma petite Mizuki, je l'adore trop so much love
Revenir en haut Aller en bas

avatar

ancienne modo, mamie à la retraite ♥
mes infos
Féminin Murmures : 262
Nous a rejoint le : 03/03/2013
Prestige : 0
Âge du perso' : 14 ans
Alter ego : Un lapin du nom de Flip
Logement : chambre n°5
Avatar : Minami Kotori de Love Live!
Relationship : It was a dark part of me...
Présentation : ... but i hide it, ever and ever.
Mes rps : - Samedi, c'est Takumi (with Takumi)
- Rassemblement dans la salle des fêtes (with Juri, Ben, Miaku, Abi & Aya)
- Vous, les copines, je vous oublierai jamais (with Lou & Yui)
- Un quatuor explosif (with Niali, Miaku & Yui)
- Une visite ? (with Niali, Ayako & Takumi)
- Futur RP (with Kohana)
Humeur : Chatouilleuse ~

a écrit ce message le : Lun 1 Avr - 8:37
Voir le profil de l'utilisateur
Coucou & bienvenue sur MG !
Alors c'est une jolie histoire avec quelques fautes tout de même, par contre tu centres extrêmement l'histoire sur son amitié avec Ginjo et les esprits arrivent comme un cheveu sur la soupe. Est-ce que tu pourrais ajouter un petit paragraphe sur son entrée à Hayasaki ? Sur ce que ses parents pensent des esprits ? Comment s'est-il inscrit ? ect...

Bonne chance pour tes modifs ^^.



avatar JHZEJHEZ par Lilia. ** icons by me.


I speak in darkseagreen.

Spoiler:
 


JE SUIS RELATIVEMENT ABSENTE EN CE MOMENT. ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar

Invité
mes infos

a écrit ce message le : Mer 3 Avr - 12:03
Bienvenue sur le forum ! excited
Revenir en haut Aller en bas

avatar

ancienne modo, mamie à la retraite ♥
mes infos
Féminin Murmures : 262
Nous a rejoint le : 03/03/2013
Prestige : 0
Âge du perso' : 14 ans
Alter ego : Un lapin du nom de Flip
Logement : chambre n°5
Avatar : Minami Kotori de Love Live!
Relationship : It was a dark part of me...
Présentation : ... but i hide it, ever and ever.
Mes rps : - Samedi, c'est Takumi (with Takumi)
- Rassemblement dans la salle des fêtes (with Juri, Ben, Miaku, Abi & Aya)
- Vous, les copines, je vous oublierai jamais (with Lou & Yui)
- Un quatuor explosif (with Niali, Miaku & Yui)
- Une visite ? (with Niali, Ayako & Takumi)
- Futur RP (with Kohana)
Humeur : Chatouilleuse ~

a écrit ce message le : Sam 13 Avr - 7:51
Voir le profil de l'utilisateur
Du nouveau ? Si demain il n'y a aucune réponse, ta présentation ira à la corbeille ~



avatar JHZEJHEZ par Lilia. ** icons by me.


I speak in darkseagreen.

Spoiler:
 


JE SUIS RELATIVEMENT ABSENTE EN CE MOMENT. ~
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


mes infos

a écrit ce message le :
Revenir en haut Aller en bas
 

U so empty - S c a r k

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 05. I walk this empty street, on the boulevard of Broken Dreams (Leah & Sarah)
» AMBER HEARD ♆ hell is empty, all the devils are here
» I WALK THIS EMPTY STREET ON THE BOULEVARD OF BROKEN DREAMS - 20 JUILLET, 18H34
» Empty chairs at empty tables [Adonis&Silk]
» Empty Storytime [PV Gak' & Eva] [Hentaï Page 2&3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Middle garden ::  :: Dossiers suspendus-