Comme un chat trempé dans l'eau [PV. Juri]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

fonda. « black cat is watching you »
mes infos
Féminin Murmures : 393
Nous a rejoint le : 19/02/2013
Prestige : 82
Âge du perso' : 17 ans
Classe spirituelle : Détentrice
Alter ego : un chat de gouttière noir, Caeliste.
Métier/rôle : Simple étudiante en cinquième année.
Logement : chambre 07, box 1.
Avatar : Rin Kagamine (voca)
Relationship : Hide & seek (en reconstruction BOUH).
Présentation : Ashes & wind..
Mes rps : (www) Jouons à chat ! ▬ feat. Ayaka.
(www) Comme un chat trempé dans l'eau. ▬ feat. Juri.
Humeur : Duveteuse.

a écrit ce message le : Dim 7 Avr - 18:10
Voir le profil de l'utilisateur
comme un chat trempé dans l'eau
▬ FEAT. JURI LEROY
▬ Viens Hisa, on va nager !
Hisae s'était levée, interloquée, droite comme un i. « Nager ». Ce mot lui glaçait l'échine, la saisissait de la tête au pied, non seulement car son instinct de félin lui interdisait toute approche d'une étendue d'eau plus grande que la carafe du réfectoire, mais aussi car elle se débrouillait aussi bien qu'un éléphant trempé lorsqu'on lui demandait de nager. Mais qui voulait lui faire subir un tel supplice ? Encore cette grande blonde, cette fêtarde invétérée, sa colocataire, Juri. Hisae avait cette pointe d'admiration, cette étincelle qui faisait luire ses yeux face à elle, et qui lui empêchait de demander à l'administration de changer de chambre immédiatement - si encore aurait-elle eu le courage de faire cette requête avec sa timidité maladive. Elle le savait bien, elle ne pouvait rien refuser à Juri. Mais cette fois, il était question d'une de ses phobies, la natation. Elle ne céderait pas si facilement !

Et pourtant, Hisae se laissa traîner jusqu'à la plage. Là débout, plantée au sol et les pieds ensevelis dans le sable, elle constatait à quel point ce mois d'avril ressemblait à une belle journée d'été, les quelques délinquants voulant profiter de la chaleur de l'eau de mer en moins. Sur son épaule droite, un petit sac aux couleurs estivales se balançait nonchalamment. Elle y avait mis tout le nécessaire : pansements, vêtements de rechange, serviette de plage, babioles en tous genres. On aurait cru qu'elle se préparait à une véritable escapade, même si elle s'efforçait de penser que ce n'était qu'une simple fin d'après-midi à la plage, que ça se finirait rapidement, qu'elle rentrerait bientôt à l'internat pour serrer son petit coussin et le tremper de ses pleurnicheries.

En attendant sa libération, elle scruta les alentours. Pas un chat à l'horizon. En même temps, qui aurait eu l'idée de venir se baigner à une pareille saison à part Juri ? Personne. Elles étaient les deux seules délinquantes à ce moment-là et cela travaillait Hisae. Si elles se faisaient chopper, elles risquaient gros, mais la petite plus que la grande en serait troublée, elle qui n'avait jamais eu de problème avec les surveillants et professeurs jusque là... Stupide Juri !

Un coup de vent vint la tirer de ses pensées. Une ignoble brise qui souleva sa jupe, ce qui ne fit que monter son angoisse un peu plus. Un rien pouvait l'énerver. Machinalement, elle posa ses deux mains sur le bout de tissu blanc, pour éviter qu'il ne se soulève à nouveau. Il allait bien avec son haut couleur saumon, assez printanier, ainsi que son chapeau écru qu'elle portait à chaque période estivale. Mine de rien, elle avait fait un effort pour s'habiller convenablement, même si elle allait de toute façon devoir retirer tout son apparat pour entrer dans l'eau. Sous ces habits, elle cachait son maillot de bain. Vous croyiez qu'elle allait se changer directement sur la plage, face aux yeux vicieux de la bête ? Hors de question ! C'était limite dangereux.

Sans aucun mot, le stress empoignant tout son corps, elle se dirigea difficilement vers l'immense étendue d'eau. Les pensionnaires d'Hayasaki avaient la chance d'avoir une mer assez propre et claire, vu qu'elle ne servait pas aux touristes étrangers à l'établissement. Voilà qui aidait Hisae. Celle-ci retira ses petites ballerines se mariant à la couleur de sa jupe - couleur qui, à mon avis, avec le sel de la mer, n'allait pas faire long feu - et trempa avec retenue une partie de son pied dans le liquide. Si elle avait été une boule de poil, elle aurait hérissé le moindre d'entre eux jusqu'à ressembler à un porc-épic. Un frisson la parcourut, elle céda à la panique et fit un pas en arrière instinctivement. Puis, un pied hors de la ballerine, l'autre dedans, elle se tourna vers celle qui l'avait amenée ici, sa persécutrice. On se serait cru devant une enfant prête à faire un caprice, avec son regard à la fois suppliant, fusillant et terrorisé.
▬ J'te préviens, j'entre pas là-dedans moi ! cria-t-elle, doigt pointé vers l'eau couleur turquoise. Et puis je... je... Je sais pas nager, ça serait carrément criminel !
Elle avait prononcé cette dernière phrase, le rouge aux joues, si rapidement qu'elle était presque dure à comprendre. Était-ce une honte de ne pas savoir nager à dix-sept ans ? Peu importe, après cet aveu précipité, Juri n'allait tout de même pas insister, non ?

hors rp
Je suis partie du fait qu'Hisae n'apprécie pas du tout l'eau. Mais malgré ses supplications, n'hésite pas à la torturer hein. B)


hisae se lamente en #f29e86.
Getcha getcha getcha ya ya da da. Kawaii ne ? ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

admin pedobear aux petits papiers
mes infos
Féminin Murmures : 216
Nous a rejoint le : 11/03/2013
Prestige : 62
Âge du perso' : 18 printemps
Alter ego : Es-tu là ?
Logement : Chambre seeeeept
Avatar : Afuro Terumi ▬ Inazuma Eleven
Relationship : Viens, j'ai des curlys ♥️
Présentation : J'me présente, je m'appelle Juri ♪
Humeur : Festive ♪

a écrit ce message le : Mer 10 Avr - 16:13
Voir le profil de l'utilisateur
Juri était de fort bonne humeur. Chantonnant, elle continua de se coiffer dans un des miroirs des douches des filles, nouant ses cheveux en petites tresses qu'elle tressa elles-même en plus grosses tresses et ainsi de suite. Le résultat n'était certes pas des plus élégants – quoique, avec des petites fleurs à la Raiponce ça pourrait être mignon – mais il possédait cet avantage non négligeable d'être pratique. Quand on refuse de se couper la tignasse on est souvent obligé de faire des concession à la mode, c'est comme ça, mais ça ne dérangeait Juri outre mesure. Elle, la mode, c'était franchement pas son affaire. Tout en boutonnant son chemisier elle se mis à remuer du popotin, avant d'attraper ses affaires et se diriger vers sa chambre. Là où sa proie l'attendait. La chanson qu'elle avait dans la tête était particulièrement entraînante et elle ne pouvait s'empêcher de marcher en rythme, gênant un peu la circulation du coup mais s'en fichant royalement. C'est avec le feu au corps qu'elle poussa la porte de la chambre numéro sept, son regard tombant directement sur la jeune fille qu'elle recherchait. Destin, destin.
    - Viens Hisa, on va nager !
Si elle remarqua la pâleur instantanée qui gagna sa colocataire à ce simple mot, Juri ne se sépara pas de son sourire pour autant. Sans lui laisser voix au chapitre, la blonde jeta ses affaires de toilette sur son lit avant de s'affairer à constituer un nouveau sac, de plage cette fois-ci. De l'autre côté de la cloison, elle entendit Hisae en faire de même. Cette brave petite, elle ne bataillait même pas pour s'en sortir. La française sourit d'un air diabolique : elle n'allait en faire qu'une bouchée.

La plage était déserte, pour son plus grand plaisir. Comme la grande gamine qu'elle était, la blonde laissa tomber son sac dans le sable et se mis à courir vers les vagues sans demander son reste. Elle largua ses baskets éculées en chemin et se trempa les pieds, riant de la fraîcheur presque douloureuse de l'eau salée. Juri adorait la mer. Née juste au bord, la mer avait toujours fait partie de sa vie, que ce soit par son odeur si caractéristique, son bruit apaisant ou les après-midis ensoleillés passés à son bord. C'était une des choses qu'elle redoutait le plus, en venant vivre à Hayasaki, être privée de cette amie auprès de laquelle elle avait grandi. Aussi la retrouver là, sous sa fenêtre, en arrivant au pensionnat l'avait comblée de joie. D'une certaine façon, ça lui rappelait un peu sa maison si lointaine et qu'elle n'avait pas vu depuis si longtemps. Partout où il y avait de l'eau, Juri se sentait chez elle. D'ailleurs, elle était à peu près sûre que son esprit serait un animal marin, elle aimait trop barboter pour qu'il en soit autrement. Après, c'est vrai qu'elle aimait aussi beaucoup courir partout et se balader dans la forêt, comme les animaux terrestres, et aussi grimper aux sommets des arbres et rêver de voler dans le ciel, comme les oiseaux. En définitive, elle n'avait strictement aucune idée de quel allait bien pouvoir être son esprit.

Un cri la fit se détourner, juste à temps pour voir Hisae rabattre sa jupe agressée par les assauts du vents maritime. Un sourire pervers étira les traits de Juri. Elle était juste trop mignonne, avec sa petite jupe et ses petites ballerines. Honnêtement, qui avait l'idée de venir en ballerines à la plage ? Avec le simple qui s'insinue partout, elle allait en avoir plein les chaussures pendant toute la semaine à venir. La blonde s'était habillée plus simplement, avec juste une chemise facile à enlever et un pantalon un peu miteux qu'elle avait retroussé jusqu'à mi-mollet. Rien de bien recherché en somme, que des choses pratiques.
    - Allez, viens goûter l'eau, elle est bonne !
Avec autant de méfiance que si elle lui avait demandé de faire la funambule au dessus d'un ravin, la petite japonaise s'avança pas à pas vers l'étendue aqueuse. Juri suivait ses péripétie avec attention, l’œil malicieux. Hisae trempa un orteil et se figea aussitôt. Il lui fallut une, deux, trois secondes avant de faire marche-arrière à toute vitesse, hérissée de peur et de colère.
    - J'te préviens, j'entre pas là-dedans moi !
« Que tu crois » disait le regard de Juri.
    - Et puis je... je... Je sais pas nager, ça serait carrément criminel !
Oh. Un sourire lumineux éclaira le visage de la française.
    - C'est vrai ? Bah je vais t'apprendre alors !
Ni une ni deux, elle combla la distance qui les séparait et attrapa la main de la jeune fille, la tirant vers le large. Elle avait de l'eau jusqu'aux genoux et son pantalon commençait à s'imbiber, elle en n'en avait cure.
    - N'aies pas peur, on va commencer doucement. D'abord tu t'habitues à la température de l'eau en marchant dedans, ensuite tu barbotes un peu là où tu as pieds.
Lâchant sa main, Juri défit sa chemise, la roula en boule et la lança plus loin sur la plage, révélant un bikini simple, vert uni, et qui retenait pas grand chose vu sa taille de bonnet. Comme ça, il elle avait besoin de plonger, elle serait prête.
    - Allez chaton, l'eau va pas te manger.

Spoiler:
 


I LOVE TOMATO.
avatars; Teijo, Abigail & Mizuki. Merciiii ♥
Revenir en haut Aller en bas
 

Comme un chat trempé dans l'eau [PV. Juri]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Trèfle Greengrass ~ « “Trèfle” de plaisanterie, comme dirait un lapin dans un carré de luzerne... »
» Trouvez le chat !
» le gif du chat potté dans le modèle il est trop swagg. (salut sinon)
» Argos, déprime et reste dans son panier(37)
» PREZIDAN MARTELLY VOYE PINGA POU TWOBOL MEKÈ KONT LÒD, SEKIRITE AK DISIPLINN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Middle garden :: La plage oubliée-