Penetrating Oblivion; Tempting Wicker Basket. [Feat Karma' Atchykah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

mes infos
Masculin Murmures : 120
Nous a rejoint le : 25/03/2013
Prestige : 0
Âge du perso' : 19 Ans
Classe spirituelle : Visionnaire. Futur détenteur.
Alter ego : Nope. Mwahahahahah.
Métier/rôle : Student. Cinderella.
Logement : Chambre A <3
Avatar : Création Originale By ''Re°''
Relationship : ♦️ Xavier's Vivid Rosary ♦️
Présentation : Appelez-moi Xavier.
Mes rps : La voie qui mène à cet Ici.
Feat. Hotaru Fujikata

Exploitation passe partout.
Feat. Johnny Stark

Désopilante rencontre peinturlurée.
Feat. Izumi Shano

New Horizons.
Feat. Irie Shizuka

Sometimes it helps.
Feat. Timothy J. Lucius

Time To Get Crazy!
Feat. Dahlia, Juri, Hisae,
Irie, Nathawël et Hotaru.

Penetrating Oblivion.
Feat. Kâar M. Asutra

Humeur : Chevelue ♦

a écrit ce message le : Sam 27 Avr - 3:46
Voir le profil de l'utilisateur
PENETRATING oOoOoOBLIVION;
TEMPTING oOoOo WICKER oOoOo BASKET.
Par Xavier

Prédiction fataliste. Mon panier s'était sauvé, une idylle avec Stephen King et mes casse croûtes. Damnez-moi, déclarez-moi tête en l'air. Frustration, impulsivité. J'ai cherché dans tout les endroits possibles d'imaginer dans l'étendue grandeur de ce bâtiment et même dans son extérieur. Librairie, vide; Stephen King ne s'y était pas caché. Jardins, vides; mes roses les ont craint comme la peste. Cuisines, vides, obviously; mes confections se sont enfuies loin d'où elles naquirent. Malédiction. Mes cheveux, j'ai dû les coiffer avec le peigne d'Hotaru, my roomie, parce que Brosse à cheveux faisait elle aussi rébellion par l'absence. Cette grébiche à choisi le bon moment pour prendre congé; le moment ou j'ai reteint mes cheveux de noir, et que je dois les démêler, elle disparaît. Tabarnaque. J'ai cherché partout; j'ai même arrêté d'insipides humains passants en leur demandant ''Have you seen a big wicker basket anywhere?!''. Eux me répondant d'un ''No.''. Je partait avec comme salutation ''Fuck you!''.

''Cher Alice, passe une fois de plus en mon sein. Je te guiderai à tes biens, rien tu ne crains. Tu le sais bien, tu es déjà passé dans le monde qu'était mien. Volé tout ses secrets, et vu toutes ses œuvres qui t'intriguaient.''

▬ Cessez, miroir. Vous me tourmentez. Je ne suis pas une simple Alice, je suis à moi-même le pays des merveilles dans tous ses vices et toutes ses vertus. Nul besoin de guide, laissez-moi simplement pénétrer ce voile d'oubli qu'est mon âme fière dans votre corps fou.

Ou l'art d'avoir une conversation avec un réflecteur. Je dois quand même avouer qu'il n'avait pas tort, le miroir; j'avais l'air d'une Alice. Un peu trop frivole, volatile et frustrée dans le regard de cette nuit, mais Alice nonetheless. Peut-être mes bottillons rouges m'en donnaient-ils l'air? Peut-être ces accessoires de gamin tel ces slinky accrochés à mes avants bras m'en donnaient-ils l'air? Peut être ce regard de vierge effarouchée perdue dans la nuit m'en donnait-il l'air? Au fond soyons donc tous d'accord pour dire que nous nous en foutons. Tous, on en a rien à branler.

Folie revisitée. Je ne suis pas fou. Je suis entré. Je ne suis pas fou, pas foupasfou. Je recherchais le salon de thé, dans le décor des rosiers blancs et rouges. J'ai faim, et j'ai soif. Eat me. Drink me. Savor the sweet taste of my existence. Sweet? Je voulais dire Bittersweet. Pardonne-moi, my γιαγιά.

Navet. Radis. Potager.

▬ Jonquille. Mademoiselle, pardonnez cet écart de politesse, mais si vous étiez née de ce rosier la-bas, bien que vous ne soyez déjà à croquer, j'aurais eu plaisir à vous dévorer. Vous êtes si gentille, vous me rappelez ma γιαγιά. Ne vous en faites pas, en le croisant je le saluerai pour votre remplacement.

Ce Navet, il pique ma curiosité, il me tente autant que de retrouver mon panier. Ses yeux doivent être divins, à croquer. Délectable globuleuse rougeur oculaire. Viens ici, qu'on s’enlace par au dessus, que par en dessous je ne me lasse pas de toi.

▬ Chaton. Petit chapardeur. Vous me faites penser à mon moi des années passées, votre caractère me pousse à l'admiration. Votre sourire insoutenable et hilare, il est identique au mien, tout aussi désopilent et intenable. Cette formule magique, je ne l'oublierai pas.

Et c'est sur ça que je retournais chercher pour mon panier en osier. Un peu plus loin, loin d'eux, ces individus amis, dans ma frustration envers Stephen king entre les rideaux de nuit, je laissais mes couteaux sortir de ma bouche.

▬ Stephen, si tu ne reviens pas dans la seconde, je t'enlève les globes oculaires et je les substitue par tes gonades! À celui ou celle qui m'entend et qui trouve mon panier; rendez-le moi, sous menace de subir le même sort que mon roi de l'horreur cité précédemment. À moins que vous ayez des crisse de beaux yeux.

J'en ai plein mon cul. Sens figuré. Je suis frustré. Sens propre et sens figurable. Au moins, mon bon langage m'est resté cette nuit. Autour de moi, les rosiers, toujours les rosiers. Je joue le jeu de cette nuit, je joue le jeu. Je ne suis pas fou, je joue le jeu.

▬ Rassurez-vous, je joue le jeu, je joue dans le jeu. Je suis un bon joueur. Je suis le joueur qui ne perd jamais.

Dis-je au vide près de moi. Chuchottement insoutenable. Foi de la présence d'un radis défaillant un soir de trois quart de lune.


Conservation d'avatar ♦:
 


Collection unique de Carte d'affaire ♦:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

mes infos
Masculin Murmures : 74
Nous a rejoint le : 19/04/2013
Prestige : 14
Âge du perso' : L'âge de te foutre des baffes (26 ans).
Classe spirituelle : Détenteur.
Alter ego : Un oeuf nommé Shiva...Bah quoi ? J'ai jamais dit que je n'étais pas une poule hein !
Métier/rôle : Homme à tout faire de l'établissement.
Logement : Appartement n°1 ♥
Avatar : Psychic (7th Dragon)
Relationship : Why so serious ?
Présentation : Le Karmasutra c'est bien ça...
Mes rps : Because we are awesome - Max la Menace.
Penetration Oblivion feat Axel X. Kondilis
Chicken dream feat Eilinn Summers
BOOBIES ! feat Dahlia de Cruz
We need to play feat Pandore H. Kanzaki
Humeur : Ici, ici par ici ! Lis, LIS je te dis ! Tu vas manquer un truc, une info', le machin super important de la mort qui tue qui va CHANGER ta vie, alors lis jusqu'au bout, lis !...Putain t'écoute vraiment tout ce qu'on te dit toi hein << ?

a écrit ce message le : Mer 1 Mai - 13:47
Voir le profil de l'utilisateur
Sais-tu qui je suis ? Non. Sais-tu ce que je suis ? Non. Sais-tu pourquoi je suis ici ? Non. Sérieusement, t'es con. En même temps, je ne connais rien de toi non plus. De qui je parle ? Mais de toi, toi là-bas, de l'autre côté du miroir, mon miroir, mon reflet, mon œil globuleux, j'aimerai bien t'arracher de là, car tu ne fais que me pourrir la vie, depuis tout petit. Quand j'observe le monde par cette iris, je ne vois que du rouge, tout est rouge, en feu, sanglant, cramoisi, purpurin, à faire peur le plus vilain des vilains...Mais je devrais arrêter de me fixer de cet air menaçant, je risque de me faire peur, et je n'ai pas l'intention de mourir sans même pourrir. Où allons-nous ? Dans un labyrinthe, le labyrinthe de tes désirs.

Je me promenais ci et là, un sécateur dans la main, galopant entre l'herbe bleue et les fleurs chantantes. Navet est revenu, Navet est revenu, qu'elles chuchotaient. Revenu d'entre l'obscure réalité pour se plonger dans un oubli à peine souhaité. Karma coupe, je coupe sans cesser les mauvaises comme les meilleures branches, je cherche quelques fraises avant que la nuit ne tombe. Mais que ne vois-je pas entre les touffes jaunes et la pelouse humide ? Un panier. Un panier bien rempli. Qui a donc pu l'égarer ici ? Ce n'était point une fleur qui l'avait vomi. Un sourire se peignit sur mon visage, et ni une ni deux, j'ouvris la précieuse trouvaille.

Vodka. Encore ? Oui, à mon grand étonnement. Je bus quelques gorgées et chercha au fond. Des roses. Rouges. Vertes. Des fraises. Ô des fraises ! Un ricanement jouissif sortit de ma gorge. Adorables fraises que voici pour l'égocentrique que je suis ♥ ! Tout ce qui est vert, sauvé par leur couleur, tout ce qui est rouge, englouti par ma bouche. Veuillez m'excuser, je n'aimais guère le vert, et le seul pétale de rose de cette couleur dévoré me causa un mal de ventre digne d'un ver de terre torturé ! Ma bouche se tâchait de purpurin, la bouteille vide retourna dans le panier avec les roses et...Un livre ? Quel goût a donc un livre ? Je me lèche les lèvres, et je goûte ce Stephen, une page en boule que j'engloutis, ça a du mal à passer, je souffre, à l'agonie !

Solution à tous mes mots, me voici faisant le cochon pendu sur l'une des branches d'un arbre violet, au-dessus des buissons et rosiers. Mes lèvres se peignent encore de ma divine couleur, mets bien bons que ces fraises délectables. Ai-je l'air d'une chauve-souris ? Je ne suis rien, à quoi bon me comparer ? On ne compare pas l'incomparable, vous allez me vexer ! La nuit est tombée, je ne suis pas là, je n'ai pas l'air là, je ne suis nulle part et partout à la fois. Et puis, une voix s'éleva dans les airs, ses paroles sont bien enchanteresses. Je sens l'odeur de ce cher, l'odeur d'une nuque, d'un crâne tout près du mien. S'il se soumet à la gravité, je suis son envers, et son humus bien mielleuse éveilla une curiosité quelque peu malsaine. En tout cas, quelles menaces ! Devrais-je me taire pour ne point me faire repérer ? Trop tard, s'il reculait, je me l'emplafonnais. Remarque, ce n'est pas comme si je ne le souhaitais pas ♥.

Un joueur qui ne perd jamais ? On va bien s'entendre, j'aime les défis, j'adule les défis, j'adhère, je jouis des défis. Il a les cheveux noirs, je ne vois pas son visage, mais je finis par parler, tout contre cette belle oreille, quel ébène que voici, j'aimerai bien dévorer ses cheveux, son âme, sa vie, et je ne vois pas même son visage...Mais quelle voix frissonnante, et quels propos divins ! Un susurrement reptilien qui aimait l'idée d'embrasser ce lobe, cette oreille, cette parcelle d'épiderme.

"Oh, heureusement que je ne m'appelle point Stephen, sinon je me sentirais bien mal et je prendrais mes pages à mon cou ! Néanmoins j'ai quelques informations sur ce petit panier, et je les donnerai volontiers à un joueur qui ne perd jamais, car entre joueurs qui gagnent à chaque instant, on doit s’entraider...s'embrasser...se saliver...Se chuchoter...Et au final s'entretuer car il ne peut y avoir qu'un seul gagnant !"

Discours succinct, je disparus dans les feuillages avant qu'il ne se retourna, et d'un coup d'un seul, voilà que le panier tombait tranquillement derrière lui. Moi ? Où je suis ? J'aime jouer à cache-cache, j'aime observer ce petit minois de loin. Pas mal le malin, l'étranger du labyrinthe, doux, suave, cachant bien des choses. Je me léchais les babines, marchant sur une branche en silence, m'exclamant pour que ma voix arriva à son oreille, tout en le fixant, tel un félin ronronnant de son prochain repas, et plus ce dernier avait de piques, plus je le trouvais désirable et savoureux.

"Messire voici votre panier, je l'ai retrouvé quelque part, j'espère qu'il vous plaira. S'il ne vous plaît pas, tant pis, je disparaitrais, promis. Car après tout, je ne risquerai pas mes pauvres petites gonades, j'y tiens trop, hélas."

Il me restait encore du jus de fraise sur les lèvres et autour, ma langue sortit pour lécher mon menton. Je ne le voyais pas assez, et c'est d'un coup d'un seul, que la tête à l'envers, m'accrochant à la branche, je me retrouvais nez à nez avec cet inconnu. De près, tout aussi enviable que de loin. Serais-tu la Alice ? Je fixais ce minois, indescriptible description, il n'y avait rien à dire, il semblait parfait. Un mince sourire sournois et faussement innocent étira mes lèvres parcourues du rouge des quelques mets dévorés, tandis que je baissais les mains, en signe d'alibi. Comment tenais-je sur ma branche ? Chut, c'est un secret. Reposons les dites paumes sur l'écorce et penchons la tête de côté, aussi bien horizontalement que verticalement, cet Alice est divinement divin.

"Le panier est dévoré. Je le jure, darling, je n'ai rien à voir dans cette affaire ♥."




Carte d'affaires pas internationales :


Tu veux une visite surprise ? Garde ma carte sur toi !

Collection d'avatar, à la Axel ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

mes infos
Masculin Murmures : 120
Nous a rejoint le : 25/03/2013
Prestige : 0
Âge du perso' : 19 Ans
Classe spirituelle : Visionnaire. Futur détenteur.
Alter ego : Nope. Mwahahahahah.
Métier/rôle : Student. Cinderella.
Logement : Chambre A <3
Avatar : Création Originale By ''Re°''
Relationship : ♦️ Xavier's Vivid Rosary ♦️
Présentation : Appelez-moi Xavier.
Mes rps : La voie qui mène à cet Ici.
Feat. Hotaru Fujikata

Exploitation passe partout.
Feat. Johnny Stark

Désopilante rencontre peinturlurée.
Feat. Izumi Shano

New Horizons.
Feat. Irie Shizuka

Sometimes it helps.
Feat. Timothy J. Lucius

Time To Get Crazy!
Feat. Dahlia, Juri, Hisae,
Irie, Nathawël et Hotaru.

Penetrating Oblivion.
Feat. Kâar M. Asutra

Humeur : Chevelue ♦

a écrit ce message le : Lun 6 Mai - 22:48
Voir le profil de l'utilisateur
"Oh, heureusement que je ne m'appelle point Stephen, sinon je me sentirais bien mal et je prendrais mes pages à mon cou ! Néanmoins j'ai quelques informations sur ce petit panier, et je les donnerai volontiers à un joueur qui ne perd jamais, car entre joueurs qui gagnent à chaque instant, on doit s’entraider...s'embrasser...se saliver...Se chuchoter...Et au final s'entretuer car il ne peut y avoir qu'un seul gagnant !"

Excitation exacerbée. Malgré sa stupide lubie sur la victoire unique, ses propos d'inconnu me transfigurent, me transperçant de la volupté égarée dans son énumération. Remplis de fausseté, mais entièrement faites de tabous. Mon panier m'était rendu, mais ... le voulais-je, maintenant? C'est la bonne question, Alice, c'est la bonne question.

Pivot. Pavot. Navet. C'est lui, mon âme en mets son corps au feu. Il n'était pas là, devant mes yeux, mais la conviction qu'il était présent régnait. Pivot manquant de rapidité, j'avais vu mon panier, et je l'avais saisi.

''Messire voici votre panier, je l'ai retrouvé quelque part, j'espère qu'il vous plaira. S'il ne vous plaît pas, tant pis, je disparaitrais, promis. Car après tout, je ne risquerai pas mes pauvres petites gonades, j'y tiens trop, hélas.''

Tout était mort, sans vie. Fade. Désolant. Fleurs assassinées à coup de dents, exception faite de mes précieuses, mes mignonnes horripilées, dont une amputée. Stephen King s'était fait mordre à en saigner, et ma vodka, ô ma vodka...

Et puis BOOM. C'était l'apocalypse, lui devant moi, lui au dessus de moi, et moi dans ses yeux. Apocalypse, création de l'univers, la fin ou mauvais rêve, qu'importe. Je te dévorerai, compte là-dessus. Je vais dépunaiser tes ailes de bon diable, planter mes ongles dans ton dos brûlant, je vais jouer avec toi comme je n'ai jamais joué. Et je t’abîmerai sous le regard du trois quart de lune.

"Le panier est dévoré. Je le jure, darling, je n'ai rien à voir dans cette affaire ♥."

Bénéfice du doute? Certainement pas.

▬ Enchanté, cher inconnu. Je ne sais point pour quelle raisons, mais je ne crois pas ta voix, aussi enjôleuse soit-elle.

Je déposais le panier, le jetais par terre, encombrante chose maintenant inutile. Puis, d'un coup... attirance gravitationnelle. Je l'ai empoigné, pour le faire descendre de son perchoir. Il était tombé sous l'image de la désolation du chat de cheshire blessé par un fauve tremblant de volupté.

▬ On pourrait aussi s'écheveler, se dépunaiser, se griffer ... et nous pourrions nous Abîmer!

Et une suite d'idée pseudo lubriques, une! Et j'ajoutais d’emblée, les yeux fermés;

▬ Un seul gagnant? Tu réalises ta stupidité? Quoiqu'avec des iris comme ceux-là, le premier cerveau de l'homme n'est pas une nécessité.

Puis je me penchais, les yeux maintenant ouverts, mon sourire hilare de psychopathe fraîchement revêtit. Au dessus de sa tête, d'un air maintenant sérieux, je dis, d'une voix à mi-chemin entre le dédain, l'envie et le sérieux (Oui, il y a trois moitié de chemin, châtiez-moi. Je ne sais plus ce que je dis.);

▬ Toi, moi, tes yeux ... Dans un lit?


Conservation d'avatar ♦:
 


Collection unique de Carte d'affaire ♦:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


mes infos

a écrit ce message le :
Revenir en haut Aller en bas
 

Penetrating Oblivion; Tempting Wicker Basket. [Feat Karma' Atchykah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» David Villa & Basket
» [UPTOBOX] Shaolin Basket [DVDRiP]
» Karma : équilibré ou pas ?
» 2018-2019 : European Basket Association - L1
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Middle garden :: Le labyrinthe d'Alice-